semelle

semelle [ s(ə)mɛl ] n. f.
• fin XIIe; p.-ê. altér. de lemelle, lat. lamella « petite lame »
1Pièce constituant la partie inférieure de la chaussure. Semelles de cuir, d'élastomère, de crêpe. Espadrilles à semelles de corde. Semelles compensées. Semelles trouées. Remettre des semelles. ressemeler. Battre la semelle. Fig. et fam. Tranche de viande dure, coriace ou trop cuite. Ce bifteck, c'est de la semelle !
Pièce découpée (de feutre, liège...) qu'on met à l'intérieur d'une chaussure. Des souliers « fourrés de semelles en crin » (Balzac). Semelles orthopédiques.
Partie d'un bas, d'une chaussette, correspondant à la plante du pied. La semelle et le talon.
Partie plane d'un ski, qui doit glisser sur la neige. Farter les semelles.
2(d'ab. t. d'escr.) Longueur d'un pied (dans...d'une semelle). Il « n'osait plus ni avancer ni reculer d'une semelle » (Zola). Loc. Ne pas lâcher, ne pas quitter qqn d'une semelle, le suivre partout, s'attacher obstinément à ses pas. « le capitaine de gendarmerie [...] ne le quittait jamais d'une semelle » (Céline).
3(1690) Techn. Pièce plate de bois ou de métal, servant d'appui ou de renfort et disposée perpendiculairement à l'âme. patin. La semelle d'un rail, d'une poutre, d'une machine. Semelle d'un fer à repasser, la partie plate qui repasse.

semelle nom féminin (peut-être altération de lemelle, variante picarde de lamelle, du latin lamella, petite lame) Partie résistante en cuir, en bois, en caoutchouc, etc., qui forme le dessous de la chaussure et qui se trouve en contact avec le sol. Pièce taillée, en forme de semelle, que l'on met à l'intérieur d'une chaussure. Familier. Viande très dure : Il nous a servi de la semelle. Agriculture Couche de terre tassée formant obstacle à une bonne pénétration des racines. Bâtiment Pièce de bois horizontale servant d'assise au pied d'un poteau, d'un étai, ou sorte de sablière supportant un arbalétrier de toiture. Fondation basse, élargie pour répartir les charges linéaires (mur) ou concentrées (poteau, pilier). [La semelle filante supporte un mur.] Dans une marche, synonyme de tablette. Manutention et stockage Synonyme de pied-de-chèvre. Équipements ménagers Base du fer à repasser. Mines Partie inférieure d'un élément de soutènement qui repose sur la sole. Sports Face du ski destinée à glisser sur la neige. ● semelle (expressions) nom féminin (peut-être altération de lemelle, variante picarde de lamelle, du latin lamella, petite lame) Familier. Battre la semelle, frapper le sol de ses pieds, pour les réchauffer. Ne pas bouger d'une semelle, ne faire aucun progrès. Familier. Ne pas quitter quelqu'un d'une semelle, l'accompagner, le suivre partout. Semelle de frein, organe venant s'appliquer sur la roue lors de la mise en action du frein. Semelle de pantographe, synonyme de archet. ● semelle (synonymes) nom féminin (peut-être altération de lemelle, variante picarde de lamelle, du latin lamella, petite lame) Chemin de fer. Semelle de pantographe
Synonymes :
Synonymes :
- Manutention et stockage. pied-de-chèvre - Bâtiment. tablette

semelle
n. f.
d1./d Pièce constituant le dessous de la chaussure.
|| Pièce découpée à la forme du pied que l'on met à l'intérieur de la chaussure.
|| Dessous du pied d'un bas, d'une chaussette.
d2./d Loc. Ne pas reculer d'une semelle: tenir ferme en place; fig. être ferme sur sa décision.
Ne pas quitter qqn d'une semelle, le suivre partout.
Battre la semelle.
d3./d TECH Pièce plate qui répartit sur le sol les efforts transmis par une pièce pesante, une machine, une construction.
d4./d Partie chauffante d'un fer à repasser.

⇒SEMELLE, subst. fém.
A. — Pièce constituant le dessous d'une chaussure, d'une botte, d'une pantoufle, qui est soit en totalité, soit par sa partie avant, en contact avec le sol. Semelles cloutées, débordantes, ferrées, glissantes, neuves, simples, usées; semelles doubles; semelles en cuvette; semelle de bois, de cuir, de caoutchouc, de corde, de feutre; semelle synthétique; semelles de plomb du scaphandrier. Elle fit deux pas pour s'avancer vers le milieu de la cheminée, elle étendit un pied, puis le second, et y chauffa tout debout la semelle de ses bottines noires (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 33). Il avance d'un pas régulier, docile dans la terre qui colle à ses semelles (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 167). Semelles de crêpe. V. crêpe1 II B ex. de Duhamel et de Malraux.
P. métaph. Semelles de plomb. Ce n'est pas des ailes qu'il faut donner à l'intelligence humaine, mais plutôt des semelles de plomb (DESTUTT DE TR., Idéol. 3, 1805, p. 56). Cette mise en fiches — cette mise en boîte — des fausses dévotions, par un Anatole France aux semelles de plomb [de Peyrefitte, Les Clefs de Saint Pierre], servira peut-être à ouvrir les yeux des autorités responsables (MAURIAC, Bloc-Notes, 1955, p. 179).
(Jeu de la) semelle. Jeu qui consiste à toucher alternativement avec la plante du pied, la terre puis le pied de son partenaire. Pendant que le professeur, abîmé dans des réflexions amères, cherchait une punition à infliger à Bineau, une partie de semelles s'était engagée dans la classe, chacun prenant son vis-à-vis comme pour la danse (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 134).
Expr. et loc.
Battre la semelle. V. battre1 I A 1 d.
Jusqu'à la semelle (fam.). Complètement. Toutes les autres sont comme elle, Et sans titre, ou sur parchemin, Des reines, jusqu'à la semelle, Avec du poil (...) pas dans la main (NOUVEAU, Valentines, 1886, p. 129).
N'être pas digne de lécher la semelle de qqn (fam.). Être très au-dessous de lui (en mérite, en valeur, etc.). Je ne suis pas digne de lécher la semelle de ses souliers! (CLAUDEL, Soulier, 1929, 4e journée, 7, p. 897).
On n'emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers. V. patrie I A 1.
Sous la semelle. Sous la botte. Jusque-là, tout votre devoir est de vous mettre à l'école du père Didon, qui, sous la présidence du généralissime Jamont et aux applaudissements d'une troupe d'officiers amenés tout exprès, proclama que le pouvoir civil devait être mis sous la semelle du militaire (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 389).
Traîner ses semelles (fam.). Marcher lentement, errer. Le port est semblable, en plus ou moins grand, à tous les ports de Méditerranée où j'ai traîné mes semelles parmi les haussières (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 33).
De la semelle (fam.). De la viande très dure ou trop cuite. Un gigot (...) doit être mangé dans les délais exacts si l'on ne veut pas se casser les dents sur de la semelle (VIALAR, Carambouille, 1949, p. 177).
B. — 1. P. anal. (de forme)
a) Pièce de liège, de feutre, de mouton, de matière synthétique, que l'on met à l'intérieur d'une chaussure, d'une botte. Semelles « Confort Fresh ». Le confort maximal du pied. Elles se composent d'une couche blanche perforée en mousse très souple formée de vaguelettes et d'une couche bleue parfumée en mousse perforée plus épaisse et élastique qui absorbe en douceur le choc de chaque pas (Catal. La Redoute, printemps-été 1986, p. 448).
Semelle orthopédique. Semelle amovible que l'on place dans la chaussure pour le redressement de la voûte plantaire ou pour d'autres corrections. Le port de semelles orthopédiques complète souvent la kinésithérapie. Il en existe d'innombrables. Mais il est impératif qu'elles soient adaptées à la déformation du pied. Ces semelles sont facilement acceptées par l'enfant, et vont donc pouvoir agir longtemps. Leur action consiste à maintenir les os du pied en position normale (Le Figaro, 20 mai 1986, p. 15, col. 5).
b) Partie d'un bas, d'une chaussette, d'un collant, correspondant à la plante du pied. Semelle renforcée. Une très belle qualité, épaisse, confortable, solide pour ces mi-chaussettes « tennis ». Valeur sûre (...). Semelle pointe, talon maille bouclette (Catal. La Redoute, printemps-été 1986, p. 688).
2. P. anal. (de fonction)
a) ARTILL. ,,Planchette de bois fort épaisse, qui se place entre les deux flasques d'un affût, et sur laquelle se pose le canon`` (Lar. 19e).
b) ARTS MÉN. Partie plate du fer à repasser, en contact avec le tissu sur lequel il glisse. L'élément chauffant, ayant la forme d'une galette qui épouse la forme du fer; le fil résistant, qui est enroulé sur des plaques de matière isolante et incombustible; le tout est enfermé entre la semelle du fer et la plaque supérieure (Lar. mén. 1926, p. 1044).
c) CH. DE FER. Partie plate servant de base à certains rails de chemin de fer. Semelles placées entre rails et traverses de chemins de fer pour absorber une partie des chocs et diminuer le cheminement du rail, et par suite pour prolonger la vie des traverses (CAMPREDON, Bois, 1948, p. 97).
d) CONSTR. Semelles (d'une poutre). ,,Tôles cylindriques, à génératrices normales au plan de l'âme, qui résistent au moment fléchissant`` (RESAL, Ponts métall., t. 2, 1889, p. 318).
e) ÉBÉN. ,,Pièce de bois de peu d'épaisseur qu'on applique sous une autre afin de la renforcer`` (HAVARD 1890). La semelle de bois porte une règle (...) munie de deux galets (...) mobiles autour de leur axe (NOSBAN, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 45).
f) MAR. Semelle (de dérive). Assemblage de planches ou de tôles, ayant la forme d'une semelle, placées à l'extérieur des petits navires à fond plat et destinées à en diminuer la dérive (d'apr. GRUSS 1952). La longueur de la Semelle est, selon Romme, égale à deux fois la hauteur du creux du bâtiment (JAL1).
g) MINES ET CARR. ,,Pièce de bois qu'on place sous les poteaux, pour les empêcher de s'enfoncer, surtout quand le terrain est meuble et peu consistant`` (JOSSIER 1881). Le cadre complet [d'une galerie de mine] est un trapèze équilatère formé de quatre pièces, à savoir: le chapeau, les montants, la semelle (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 654).
h) SPORTS (ski). Partie glissante du ski en contact avec la neige. La semelle de ses skis, qui est en matière plastique, et le dessus, en duralumin, sont collés à une forte lamelle de contre-plaqué (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 7, col. 4)
3. P. anal. (de struct.), AGRIC. Semelle de labour. ,,Épaisseur de terre de l'ordre du centimètre au dessous du fond du labour, tassée par le soc et les roues du tracteur et constituant une zone difficilement franchissable pour l'eau et pour certaines racines`` (Agric. 1977). Pour qu'un coupe-racines rende de bons services, il faut qu'il débite les betteraves sans laisser de semelles, sans se bourrer, et qu'il produise des cossettes très franchement coupées (ROUBERTY, Sucr., 1922, p. 44).
C. — P. méton., vieilli. Longueur d'un pied. Je reculai de plusieurs semelles à telles caresses inespérées (FABRE, Chevrier, 1867, p. 356).
Sauter tant de semelles. ,,Sauter un espace de terre qui contient tant de fois la longueur du pied d'un homme`` (Ac. 1798-1878).
ESCR. Rompre d'une semelle. Reculer de la longueur d'un pied. Son adversaire (...) lui offrit la main pour l'aider à se relever. Cette circonstance, au lieu de le calmer, irrita le général, qui fondit à son tour sur son adversaire. Mais son adversaire ne rompit pas d'une semelle (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 232).
Expressions
Ne pas quitter/lâcher d'une semelle. Suivre partout. On trouvait (...) dans le monde qu'il ne se gênait pas assez, ne lâchant pas d'une semelle, dans les soirées, telle femme qu'il ramenait ensuite (PROUST, Fugit., 1922, p. 678).
Ne pas reculer d'une semelle. Rester fermement sur ses positions. Le vieux Souham qui n'a jamais reculé d'une semelle (ERCKM.-CHATR., Conscrit 1813, 1864, p. 109).
(Ne pas) avancer d'une semelle. (Ne pas) progresser. Là il lui faudra attendre que la mort, éclaircissant les rangs, le fasse avancer d'une semelle. Il se pourra donc qu'un homme, sorti de l'École polytechnique et capable de faire un Vauban, meure cantonnier sur une route de deuxième classe, ou caporal dans un régiment (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 124).
Prononc. et Orth.:[]. BARBEAU-RHODE 1930 la semelle []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Fin XIIe s. semele « pièce qui forme le dessous d'une chaussure » (JEAN BODEL, Barat et Haimet, 374 ds NRCF, éd. W. Noomen et N. Van den Boogaard, t. 2, p. 55); b) 1537 jouer des semelles « s'enfuir » (Act. des apost., vol. I, f ° 142b ds GDF. Compl;); c) 1654 battre la semelle (TRISTAN L'HERMITE, Le Parasite, p. 13); 2. 1498 « chacune des épaisseurs composant la semelle » (JOUBERT, Ét. sur la vie privée au XVe s. en Anjou, p. 218: une paire de soilliers de vache à troys semelles); 3. 1611 « longueur d'un pied » (COTGR.); 4. 1690 technol. (mar., charpent.) (FUR.). Orig. discutée. Selon BL.-W.2-5 et FEW t. 5, pp. 136-138 le mot serait du domaine pic., issu de lemelle « petite lame », att. de la fin du XIIe s. (v. lamelle) au XVe s. (v. GDF.), la première syll. ayant été prise pour l'article, puis remplacée par se-, du lat. ipsa, lors de la concurrence entre ille et ipse. Pour des hyp. encore moins probables, v. SPITZER (Language t. 19, pp. 159-161 et Fr. mod. t. 18, pp. 241-243) et GUIR. Lex. fr. Étymol. obsc. Fréq. abs. littér.:549. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 204, b) 1 047; XXe s.: a) 1 003, b) 995. Bbg. ALESSIO (G.). Saggio di etimologie francesi. R. Ling. rom. 1950, t. 17, p. 205. — QUEM. DDL t. 6.

semelle [s(ə)mɛl] n. f.
ÉTYM. 1268; étym. discutée; selon Bloch et Wartburg, altér. picarde de lemelle, dont la première syllabe, prise pour l'article, a été remplacée par se, du lat. ipse, qui a longtemps concurrencé ille en tant qu'article; du lat. lamella, dimin. de lamina « lame »; P. Guiraud suppose un comp. sub-lamella, d'après le lat. class. sublamina, lamella et lamina étant synonymes.
———
I
1 Pièce constituant la partie inférieure de la chaussure. || Les semelles de souliers (→ Frottement, cit. 6; granit, cit. 2); de bottes (→ Chauffer, cit. 2; 1. pas, cit. 34). || Semelles de cuir, de caoutchouc, de crêpe… || Espadrilles (cit.) à semelles de cordes. || Doubles, triples semelles. || Semelles cloutées (→ Raclement, cit. 1). || Remettre des semelles. Cordonnier, ressemelage; remontage. — ☑ Loc. Marcher en traînant les semelles (→ Dehors, cit. 9).Battre (cit. 26) la semelle : avoir froid (anciennt, voyager à pied, vagabonder). — ☑ Allus. hist. On n'emporte (cit. 9) pas la patrie à la semelle de ses souliers.Par compar. :
1 Immédiatement après avoir été comme disséqué par monsieur Hochon en tranches semblables à des semelles d'escarpins, le bouilli fut remplacé par trois pigeons.
Balzac, la Rabouilleuse, Pl., t. III, p. 1002.
2 Mon père était courbé sur un vieux soulier. Il le tenait serré contre lui et il coupait les bords de la semelle au tranchet.
J. Giono, Jean le Bleu, VI.
2.1 (…) je me contentais de ces galoches, à semelles de bois, qu'on commençait à fabriquer (…)
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 518.
2 (1690). Pièce découpée de feutre, de liège… qu'on met à l'intérieur d'une chaussure. || Mettre des semelles dans des souliers un peu trop larges.
3 (…) des souliers à boucles d'acier bronzé, fourrés de semelles en crin (…)
Balzac, Une fille d'Ève, Pl., t. II, p. 66.
3 (1636). Partie (d'un bas, d'une chaussette) correspondant à la plante du pied. || Chaussette à pointe, semelle et talon renforcés.Pièce d'étoffe renforçant cette partie.
4 Partie médiane du dessous d'un ski, entre la spatule et le talon. || La semelle « comporte une rainure médiane (…) et (…) est bordée longitudinalement par des carres » (J. Franco, le Ski, p. 8, 1967).
5 Fam. Tranche de viande dure, coriace.
3.1 À lui-même on sert la plus effarante semelle qui hanta jamais les cauchemars d'un cordonnier hypocondriaque; on y a joint quelques clous en charbon de bois. Il lui faut quelques instants pour comprendre que l'on intitule le tout bifteck aux pommes (…)
R. Queneau, le Chiendent, p. 81.
———
II (1611). Longueur d'un pied. Spécialt (t. d'escr. à l'origine). || Rompre d'une semelle (→ Lâche, cit. 8).Loc. cour. Ne pas reculer d'une semelle (→ Plomb, cit. 3); au fig. : montrer de la fermeté.Ne pas bouger, ne pas avancer d'une semelle. Immobile. — ☑ Ne pas quitter qqn d'une semelle.
3.2 Et dans son ombre, ne le quittant pas d'une semelle, la mère, plus petite (…)
Zola, la Terre, p. 24.
4 (…) le capitaine de gendarmerie (…) ne le quittait jamais d'une semelle (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 29.
———
III Techn.
1 (1690). Pièce plate, de bois ou de métal, servant d'appui ou de renfort et disposée perpendiculairement à l'âme. || Semelle constituant une fondation simple. || Semelle d'un rail. Patin. || Semelle d'un palier de machine, supportant le bâti de la machine.
2 Charpenterie. Pièce appliquée sous une autre et servant à la renforcer. || Semelles de poutre, de tables, de sablières… Boisage, comble, étai, 3. ferme.
3 Artill. Planchette de bois disposée entre les deux flasques d'un affût (→ Caronade, cit. 1).
4 Mar. || Semelle de dérive : assemblage de planches ou de tôles placé des deux côtés de petits navires à fond plat, afin de diminuer la dérive.Semelle d'étambot, constituant la pièce inférieure du cadre de l'hélice.
COMP. Dessemeler, ressemeler.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • semelle — SEMELLE. s. f. Piece de cuir qui fait le dessous du soulier, de la botte, de la pantoufle, & qui a à peu prés la figure de la plante du pied. Forte semelle. bonnes semelles. soulier à simple semelle, à double semelle, a une, à deux, à trois… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • semelle — de soulier, Solea, Suppagmentum etiam Budaeo dicitur …   Thresor de la langue françoyse

  • semelle — (se mè l ) s. f. 1°   Pièce ordinairement de cuir qui fait le dessous de la chaussure. •   Mon cordonnier l a mis [mon nom] autour de ma semelle, LA FONT. Fabl. XII, 17. •   Pourquoi faut il que mon élève soit forcé d avoir toujours sous ses… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SEMELLE — s. f. Pièce, ordinairement de cuir, qui fait le dessous du soulier, de la botte, de la pantoufle. Fortes semelles. Bonnes semelles. Soulier à simple semelle, à double semelle, à une, à deux, à trois semelles. Il faut mettre des semelles à ces… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • semelle — nf. : SeMÈLA (Albanais.001, Annecy.003, Arvillard.228c, Leschaux, Morzine.081, Thônes | 228b, Chambéry, Montendry, Saxel.002), sméla (228a). E. : Patin. A1) première semelle à l intérieur d une chaussure : prèmîre nf. (003), promîre (001). A2)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • SEMELLE — n. f. Pièce, le plus ordinairement de cuir, qui fait le dessous d’une chaussure, d’une botte, d’une pantoufle. Fortes semelles. Il faut remettre des semelles à ces chaussures, à ces souliers. Semelles imperméables. Des semelles garnies de clous.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Semelle —  Pour l’article homophone, voir Semel.  Ne pas confondre avec Semelle de chaussure …   Wikipédia en Français

  • semelle — sè·mel·le s.m. RE tosc. var. → semel …   Dizionario italiano

  • semelle — pl.m. semelli …   Dizionario dei sinonimi e contrari

  • Semelle de frein — ● Semelle de frein organe venant s appliquer sur la roue lors de la mise en action du frein …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.